ENVIRONEMENT ET ENERGIE DOMESTIQUE

L’insécurité alimentaire est notamment aggravée par les importantes sécheresses de ces dernières années et par le manque d’investissement public dans les infrastructures. La région de Kidal est une immense région désertique, à la population majoritairement nomade et au banditisme prégnant, ce qui complique l’accès des populations aux services de base. Dans la région de Tombouctou, les aléas climatiques et la présence de groupes armés continuent, malgré la signature des Accords de Paix en mai 2015, à provoquer des déplacements de populations. Les villages où les ressources sont encore disponibles sont souvent victimes de pillages privant les communautés de leurs sources de revenus.

Les besoins des populations de ces régions sont très nombreux, allant du besoin en eau potable à l’accès à un abri, en passant par la nutrition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *